Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Jassyote

Roumanie - Poésie - Art - Littérature - Erotisme

Au large

Publié le 28 Novembre 2018 in Poésie

Le ciel se saupoudre d’argent : un violon vibre sur les vagues,
Comme si le vent me chantait une romance tendre et vague,
Et, scintillant sur l’horizon, un fol appétit de bonheur
Mêlé d’un reste de vin doux vient soudain m’incendier le cœur.

Du large arrive la caresse exquise du monde et m’enlace…
Ah ! dès lors que l’aurore est là, l’ombre de ce qui fut s’efface !
Peut-être est-ce illusion… J’ignore si je deviens fou, mais je sais
Que mon ancienne vie est morte et qu’à une autre je renais.

S’avance alors une déesse au long châle d’or et de sable,
Le front encouronné de lys aux pétales impérissables,
Et, d’un sourire, elle m’enlève avec elle en son univers
De ballades et de parfums, de fruits et de coussins de vair.

Tandis qu’elle puise en ses cheveux des cornalines et des perles,
Trente tritons la portent sur les lames d’azur qui déferlent,
Océan sans fin, océan dont immensément j’ai rêvé !
Là même où les nymphes, dit-on, venaient s’ébattre et se laver.

Comme la terre fut toujours, elle s’offre à moi tout entière ;
Comme le rêve fut aussi, son souffle profond me libère ;
Et comme l’amour fait sans cesse aux yeux de braise des amants,
Il dresse pour moi des palais d’or, d’émeraude et de diamant.

Les rivages, finalement, de ma vie et de mes batailles
S’estompent par enchantement, meurent au loin dans la grisaille ;
Un baiser plus doux que le miel se répand dans le ciel d’été
Et se déverse sur mon âme ainsi que les eaux du Léthé.

Constant Cantilli (1875-1949)

 

Commenter cet article